Le sponsoring voile, un levier stratégique pour les entreprises

Un nouvel article sur la voile! Pourquoi ?

Parce que l’océan et le sport sont des domaines qui me passionnent et que je peux associer à mon activité de communicante. Alors pourquoi se priver d’autant plus que le sponsoring dans la voile peut s’avérer un réel levier de notoriété pour les entreprises.

Le sponsoring dans la voile.

D’après le bilan médiatique du Vendée Globe 2016-17 réalisé par Nielsen Média Research pour la SAEM Vendée, la voile n’a jamais autant intéressé et fasciné le grand public et la convoitise des marques et des médias.

Le sponsoring est devenu pour les entreprises un élément au service de leur stratégie de communication.

L’attrait pour ce sport s’explique pour les valeurs positives qu’il véhicule:

Selon l’étude citée ci dessus, 71% des français déclarent avoir une image positive de ce sport.

Quelles sont ces valeurs ?

  • l’aventure: le dépassement de soi, le courage, la ténacité, la notion de risque maitrisé, l’anticipation…
  • la performance: innovation technologique, expertise, esprit entrepreneurial
  • le respect de l’environnement: sport « propre », développement durable…
  • sans oublier l’esprit d’équipe, la solidarité. On pense au sauvetage entre skippers lors des courses en solitaire

Toutes ces valeurs peuvent être aisément transposées sur les marques, associées au monde de l’entreprise.  Cela va permettre aux entreprises partenaires de véhiculer des messages positifs auprès du grand public. La voile est d’ailleurs l’un des rares sports à bénéficier de cette image . On pense aux affaires de fraudes et de dopage dans le cyclisme ou le foot.

D’autre part, même si les enjeux financiers sont certes relativement élevés quant à la construction des bateaux, les skippers portent l’image d’ aventuriers humains, accessibles, sacrifiant tout à leur passion. On est loin de l’image des stars surpayés… Un exemple, les récompenses prévues pour les vainqueurs des quatre catégories de l’édition 2017 de la Transat Jacques Vabre étaient d’un montant de 20.000 euros (ce que perçoit Neymar en un peu plus d’une heure!)

Les leviers de communication pour les entreprises partenaires

La voile, une image de marque et un capital sympathie assuré

Tout naturellement, les entreprises partenaires d’un bateau vont profiter de cette image positive de la voile pour donner également une bonne image de leur propre société auprès du public.

Bien évidemment la visibilité média qu’offre ce partenariat est également extrêmement importante. Un exemple, la couverture médiatique du dernier Vendée Globe a battu tous les records :

retombees media vendee globe      TOP 10 EVENT SPORTIFS

La voile est parmi les 10 sports les plus médiatisés, mais elle reste encore loin des sports phares tels le football, le tennis, le rugby, la F1… des sports qui d’ailleurs ne véhiculent pas les mêmes valeurs.

Un outil de communication externe

La médiatisation des compétitions va  permettre aux entreprises partenaires d’activer leur stratégie de communication auprès d’un public ciblé. Ce partenariat sert de pierre angulaire à une campagne de communication 360 print, web et event.

Selon la même étude citée plus haut, 19% des personnes déclarent avoir un intérêt régulier pour la voile et les compétitions qui y sont liées. Parmi ces personnes, plus de 30% ont 50 ans et plus, et la plupart sont CSP+, cela représente donc un public certes large, mais précis, et les marques doivent donc s’inscrire dans ce profil.

La voile offre également un avantage dans la communication externe que n’ont pas la plupart autres sports. Elle donne la possibilité à l’entreprise d’associer directement son nom à celui du bateau ou de l’équipe, ce qui lui permet d’être plus  beaucoup facilement assimilé par le public.

De manière générale, les entreprises qui ont investi dans la voile ont tous vu leur chiffres (notoriété spontanée, associations au sponsoring voile) progresser, de même que leur « capital sympathie ». Un exemple, Sodebo estime à plus de 143 millions la valeur des retombées depuis 1998. Si l’on compare cette somme aux 2,5 millions annuels déboursés par la société, il s’agit d’une excellente affaire.

Créer une communauté en interne

Le sponsoring d’un bateau a aussi de nombreuses vertus en terme de communication interne. Les entreprises vont pouvoir utiliser ce partenariat pour :

  • fédérer les équipes autour d’un même projet : relayer les informations concernant le bateau qui représente la marque de l’entreprise, suivre en direct la course, organiser une rencontre entre le skipper et le personnel de l’entreprise, …
  • améliorer le team building en créant des challenges pour assister aux départs ou aux arrivées de ces mêmes évènements…
  • renforcer la fierté d’appartenance à l’entreprise (en cas de succès ou de bons résultats)

La voile est un excellent vecteur pour les relations B2B et les relations publiques. C’est l’opportunité pour les entreprises de faire du business en invitant ses clients, ses fournisseurs sur le bateau, lieu plutôt inhabituel pour parler affaires mais très original et très efficace.

Vous pouvez aussi permettre à vos invités d’assister à l’arrivée et au départ d’une course dans des vedettes, participer au baptême du bateau ou autres sorties en mer, et être invités à diverses réceptions et conférences au moment des événements…et cela peut aisément renforcer des liens commerciaux.

L’autre de manière de travailler sur les relations publiques se situe sur les « villages » des départs et des arrivées. Dans ces lieux, très visités du grand public,  les sponsors des courses et des bateaux et les organisateurs eux-mêmes vont pouvoir mettre en place des stands visant à communiquer efficacement auprès de ce public et organiser également des conférences, diverses animations. Un exemple, le village du Vendée Globe a recensé un total de 2 250 000 visiteurs (village départ+départ+village  retour)

Le coût d’un partenariat dans la voile

Le ticket d’entrée :

Bien que très médiatisé, la voile reste un sport accessible dans lequel de plus en plus de PME investissent. Idéalement,  un projet Vendée Globe, c’est 5 millions d’euros sur 4 ans (achat du bateau inclus), avec une préparation très en amont. Certains skippers parlent de moins de 2 millions, en fonction des courses au programme, en plus du Vendée Globe. Les recherches de budgets différent d’un skipper à un autre en fonction de ses objectifs, du bateau qu’il a ou qu’il souhaite acquérir. La construction d’un IMOCA demande plus d’investissement que le rachat d’un bateau d’occasion. En contrepartie, le bateau neuf sera plus performant mais le risque de casse en mer est le même pour tous. On est jamais à l’abri d’un OFNI!

Ainsi, suivant sa taille, son budget , ses objectifs et sa cible, une entreprise va pouvoir choisir le skipper qui le représentera.  

Le skipper, représentant de votre image et de vos valeurs d’entreprise.

Un aspect à ne pas négliger dans un partenariat,  il y a le skipper et sa personnalité et vous et vos valeurs d’entreprise. Votre personnel et vos clients doivent se  reconnaître dans le projet et dans le skipper. Il doit fédérer.  Il y en a les emblématiques, les compétiteurs,  les charismatiques, les chouchous du public, les bout en train, les timides… L’entreprise devra tenir compte de ses paramètres pour faire le bon choix  . Décision qui s’avérera stratégique pour la suite de leur communication.

Bénéfices, moyens, coût, …vous avez toutes les clés pour embarquer dans le sponsoring voile.

Vous êtes un chef d’ entreprise tenté par l’aventure? Vous avez envie d’investir votre société dans la course au large mais vous ne savez pas comment y accéder ?
Besoin d’être accompagné pour utiliser au mieux votre partenariat voile?
Wannacom vous accompagne et vous conseille dans votre projet de partenariat voile

Suggestions de lecture: